Galerie de photos


Aperçu sportif

Sur des distances de 200, 500 et 1 000 mètres, dans les épreuves de sprint en canoë et en kayak, les pagayeurs vivent l’un des sports les plus intenses et épuisants, alors que l’embarcation glisse sur l’eau miroitante à chaque coup de pagaie.

Canoë masculin – Le sprint fait partie du programme olympique depuis 1936 pour les hommes alors qu’il en fait partie pour les femmes depuis 1948. Les épreuves masculines et féminines font partie du sport panaméricain depuis les Jeux panaméricains de 1987 à Indianapolis.
Adam van Koeverden fait partie des meilleurs athlètes de sprint en kayak, ayant remporté quatre médailles olympiques et huit médailles aux Championnats du monde. S’il y a quelqu’un qu’il convient de suivre en 2015, c’est van Koeverden, qui est heureux que la compétition ait lieu dans son pays et qui dirige un fort contingent canadien qui devrait comprendre Mark Oldershaw, son partenaire d’entraînement et médaillé olympique.

Les femmes vivront un moment historique aux Jeux de 2015 à Toronto en participant à la première épreuve féminine de sprint en canoë C200. La Canadienne Laurence Vincent-Lapointe est actuellement la championne du monde de sprint en canoë et cherche à remporter une médaille d’or historique.


Historique

Le canoë-kayak – sprint fait partie des Jeux olympiques d’été depuis 1936, lors des Jeux de Berlin, et il est un sport des Jeux panaméricains depuis les Jeux de 1987 à Indianapolis.

Le canoë-kayak – sprint fait partie des épreuves en simple (C1) et en double (C2). Les athlètes ne pagaient que d’un côté de l’embarcation, et lorsqu’ils pagaient dans le cadre d’une épreuve C1 (en simple), ils doivent utiliser un coup en J pour garder l’embarcation droite. Les kayakistes pagaient des deux côtés de l’embarcation. Pour se diriger, le kayak est doté d’un gouvernail qui est connecté à une commande de dirigeabilité manipulée par les pieds de l’athlète par des câbles.

Le « K » de K1, K2 et K4 fait référence à « kayak »; le « C » de C1 et C2 fait référence à « canoë », mais à l’origine, c’était pour « canadien ».


Le sport

Le Canoë

Ces courses coude à coude, au cours desquelles l’athlète pagaie en étant assis sur ses genoux, se déroulent en ligne droite sur des parcours en eaux calmes sur trois distances : 200, 500 et 1000 mètres. Le premier athlète à franchir la ligne d’arrivée l’emporte.

En sprint de canoë, on trouve des épreuves en simple et en double.

Le Kayak

Ces courses coude à coude, au cours desquelles l’athlète pagaie en étant assis, se déroulent en ligne droite sur des parcours en eaux calmes sur trois distances : 200, 500 et 1 000 mètres.

Le sprint en kayak comporte des épreuves en simple, en double et à quatre. Les embarcations K-4 (quatre personnes) peuvent atteindre des vitesses assez rapides pour tirer un skieur nautique.


Terminologie

Le Canoë

Palette
Partie large de la pagaie qui pénètre dans l’eau.

Proue
Partie avant d’un bateau.

Poupe
Partie arrière d’un bateau.

Cadence
Nombre de coups de pagaie par minute.

Le Kayak

Cockpit
Espace fermé où le pagayeur est assis.

Jupe
Élément souple porté par les pagayeurs, attaché autour du cockpit et destiné à rendre le bateau étanche en empêchant l’eau de rentrer.

Renseignements supplémentaires

Renseignements supplémentaires