Galerie de photos


Aperçu sportif

Les cyclistes peuvent atteindre des vitesses de pointe de plus de 80 km/h sur des vélos munis d’une vitesse et sans frein, alors qu’ils roulent sur une piste en bois de 250 mètres à virages relevés. Épreuve d’endurance, la poursuite par équipe voit deux équipes commencer aux extrémités opposées de la piste et ont 16 tours pour rattraper ou dépasser les opposants. La discipline du sprint se compose d’une série d’épreuves individuelles ou par équipe sur trois tours où les coureurs s’affrontent et se bousculent pour obtenir la position de piste la plus avantageuse. Sept coureurs effectuant un sprint dans le sillage d’une motocyclette rythmant la course s’affrontent lors de l’épreuve de Keirin et l’épreuve omnium réunit six disciplines et distances différentes. Toutes les courses se dérouleront au Vélodrome panaméricain et parapanaméricain Cisco de Milton.

Les spectateurs verront probablement une mer de rouge, de jaune et de bleu en 2015 avec le Venezuela et la Colombie qui s’apprêtent à poursuivre leur domination dans ce sport. Lors des épreuves des Jeux panaméricains de 2011 à Guadalajara, durant lesquelles 10 médailles d’or ont été attribuées, la Colombie en a remporté trois et le Venezuela cinq.


Historique

La course sur piste existe depuis la fin du dix-neuvième siècle. Les premiers Championnats du monde remontent à 1895. Les pistards sont des athlètes puissants, qui présentent généralement une masse musculaire supérieure à celle des « routiers ».


Le sport

Des coureurs sur vélos de piste à pignons fixes, sans freins, s’affrontent sur des pistes en bois à virages relevés dans une épreuve de vitesse, d’endurance et de travail d’équipe qui offre des courses des plus enlevantes. Les courses ont lieu dans un vélodrome sur une piste en bois ovale de 250 m. Les coureurs portent des combinaisons mono-pièce moulantes et des casques aérodynamiques pour réduire la résistance.

Il y a plusieurs épreuves de cyclisme sur piste : la poursuite par équipe (deux équipes s’élancent depuis les côtés opposés de la piste et s’affrontent sur 16 tours), les épreuves de vitesse (une série d’épreuves individuelles ou par équipe sur trois tours où les coureurs s’affrontent les uns contre les autres), le Keirin (coureurs suivent une motocyclette de régulation de l'allure avant de s’élancer pour le sprint final) et l’omnium (une épreuve à courses multiples).

DIX EPREUVES REPARTIES DANS TROIS FAMILLES :

COURSES DE VITESSE

VITESSE INDIVIDUELLE (fait partie du programme olympique) :

Les sélections s’opèrent sur 200 m départ lancé. Elles sont suivies de duels qualificatifs. La finale oppose les 2 meilleurs coureurs. On assiste parfois à des séances de surplace destinées à contraindre l’adversaire à mener la course, situation peu avantageuse avant le sprint final.

VITESSE PAR ÉQUIPE (fait partie du programme olympique) :

Cette spécialité se court par équipes de 3 coureurs sur 3 tours de piste (femmes, 2 coureuses sur 2 tours).

Chaque coureur mène un tour avant de céder sa place. À l’issue de duels éliminatoires, les 2 meilleures équipes se disputent la victoire.

Celles qui ont enregistré les 3e et 4e temps se retrouvent dans une petite finale qui attribue la dernière place disponible sur le podium.

KEIRIN (fait partie du programme olympique) :

Le keirin est originaire du Japon. Entre trois et sept coureurs s’affrontent sur un sprint de 600-700 m, après avoir suivi sur 1 400 m un entraîneur à vélomoteur qui aura accéléré de 30 à 50 km/h (25 à 45 km/h pour les femmes).

COURSE D’ENDURANCE

POURSUITE PAR ÉQUIPES (fait partie du programme olympique) :

Deux équipes de quatre coureurs (trois pour les femmes), partant de deux points opposés de la piste, s’affrontent sur 4 km (même distance pour les hommes et les femmes). L’équipe gagnante est celle qui rejoint son adversaire ou enregistre le meilleur temps.

COURSE COMBINÉE

OMNIUM (fait partie du programme olympique) :

L’omnium se compose de six épreuves. La compétition se déroule sur deux jours consécutifs.

Les épreuves ont lieu dans l’ordre suivant :

  1. Course scratch
  2. Poursuite individuelle
  3. Élimination
  4. Course contre la montre
  5. Tour lancé
  6. Course par point

Des résultats complets seront produits pour chacune des cinq premières épreuves. Pour ces cinq épreuves seulement, chaque gagnant se verra accorder 40 points, chaque personne en deuxième place recevra 38 points, chaque personne en troisième place obtiendra 36 points, etc.

Les athlètes classés à partir du 21e rang recevront chacun 1 point.

Avant le départ de la course par point, on compilera tous les résultats pour produire un classement général par ordre de points et tous les athlètes débuteront la course par point avec à leur compte le total de points obtenus à la suite des cinq premières épreuves. Les athlètes se verront attribuer ou retirer des points, ce qui modifiera leur total en fonction des tours acquis ou perdus et des points obtenus aux sprints durant la course par point.

Le gagnant de l’omnium sera l’athlète qui aura obtenu le plus de points au total.


Terminologie

Derney
Motocyclette de régulation de l'allure utilisée pour les épreuves de Keirin.

Prendre l’aspiration
Rouler juste derrière un cycliste sans dépenser trop d'énergie en utilisant l’aspiration. Lorsque cette technique est effectuée efficacement, un cycliste peut pédaler en n'utilisant environ que 70 p. cent de l’effort qu'il exerce lorsqu’il pédale seul.

Résistance
Force s’opposant à un corps en mouvement.

Pignons fixes
Les pédales et la manivelle sont montées directement sur la roue arrière de façon à ce que les pédales tournent de concert avec la roue arrière. Il n’y a pas de marche en roue libre.

Renseignements supplémentaires

Renseignements supplémentaires