Parapan Wheelchair Basketball

Basketball en fauteuil roulant

Basketball en fauteuil roulant


Galerie de photos


Aperçu sportif

Élaboré à l’origine comme moyen de remise en forme destiné aux anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale, le basketball en fauteuil roulant de haut niveau est un sport au rythme rapide, excitant, éprouvant... et où il y a des culbutes. Il n’est pas rare de voir des collisions de fauteuils roulants et de les voir basculer, alors que les joueurs déplacent le ballon sur le terrain en le passant, le driblant et en essayant de le lancer dans le panier de l’adversaire. L’équipe qui a le plus de points à la fin du match l’emporte.

Le Canada est une puissance formidable dans ce sport. L’équipe féminine a remporté le Championnat du monde de 2014 à Toronto en juin 2014 et espère qu’il s’agit d’un signe précurseur pour 2015.

L’équipe masculine canadienne a remporté l’or aux Jeux paralympiques de 2012 à Londres. Lors des Jeux panaméricains de 2011 à Guadalajara, les athlètes canadiennes ont rapporté à domicile une médaille d’or lors de l’épreuve féminine et les athlètes canadiens ont rapporté une médaille de bronze lors de l’épreuve masculine. Les deux équipes canadiennes ont combiné un total de six médailles d’or et d’une médaille d’argent depuis les six derniers Jeux paralympiques.


Historique

Ce sont à des vétérans américains de la Seconde Guerre mondiale que revient le mérite d’avoir mis au point le basket-ball en fauteuil roulant en 1945. À la même époque, sir Ludwig Guttmann développait un sport similaire, le netball en fauteuil roulant, au Spinal Rehabilitation Hospital à Stoke Mandeville.

Depuis, le sport s’est popularisé à l’échelle de la planète et a été introduit sur la tribune mondiale lors des Jeux paralympiques d’été de 1960 à Rome. De nos jours, il est pratiqué dans près de cent pays.


Le sport

Le basketball en fauteuil roulant est semblable au basketball traditionnel pour personnes n’ayant pas de handicap : les joueurs déplacent le ballon sur le terrain en le passant à des coéquipiers ou en le driblant, à la différence qu’ils doivent tirer ou faire rebondir le ballon à toutes les deux poussées données au fauteuil roulant, autrement ils seront pénalisés pour « avoir marché ». L’objectif est de lancer le ballon dans le panier adverse. Un, deux ou trois points sont accordés pour chaque but, selon la zone depuis laquelle le ballon est lancé. L’équipe qui a compté le plus de points à la fin du match l’emporte.

Les dimensions du terrain et la hauteur du panier sont les mêmes que pour le basketball traditionnel pour personnes n’ayant pas de handicap. Les équipes se composent de cinq joueurs et le sport est ouvert aux athlètes ayant un handicap physique qui les empêche de courir, de sauter ou de pivoter. Cependant, tous les athlètes n’utilisent pas nécessairement un fauteuil roulant dans leur vie de tous les jours.


Terminologie

Roulettes
Petites roues sur le devant du fauteuil roulant.

Drible
Technique qui consiste à faire rebondir le ballon sur le plancher pour le déplacer sur le terrain.

Levage
On considère que c’est une faute lorsqu’un joueur soulève la chaise du sol ou lève son derrière de la chaise lorsqu’il tire, fait une passe, rebondit ou tente de bloquer le ballon.

Inclinaison
Mouvement permis qui se produit lorsqu’un joueur lève une roue arrière en maintenant une roulette avant en contact avec le sol et qu’il utilise une main, ou deux, pour lancer le ballon, le passer ou le dribler. 

Classification

Comprend les types de déficiences suivantes:

Déficience physique


Catégories sportives

Les joueurs de basketball en fauteuil roulant sont classés dans l’une des huit catégories sportives pour les déficiences physiques, soit de 1.0 à 4.5 points.

Tous les athlètes concourent dans un fauteuil roulant, et présentent une déficience affectant leurs jambes ou pieds qui les empêcheraient de concourir en toute égalité à l’épreuve de basketball pour les athlètes aptes physiquement. La plupart des joueurs ont une fonction normale des bras.

1.0 :
La limitation à l’égard de l’activité la plus significative; les joueurs de la catégorie 1.0 n’ont pas de contrôle de leur tronc et ne peuvent pas se pencher vers l’avant ou sur les côtés ou faire une rotation pour attraper ou passer le ballon. Pour demeurer dans une position stable, le dossier du fauteuil roulant est plus élevé et les athlètes sont attachés au fauteuil.

2.0 :
Ces joueurs peuvent bouger et se pencher vers l’avant et faire une rotation de leur corps dans une certaine mesure, ce qui leur permet d’attraper le ballon dans un plus grand radius. Leur fauteuil roulant est doté d’un dossier plus haut, et des attaches soutiennent leur tronc.

3.0 :
Le contrôle du tronc des joueurs de cette catégorie leur permet de faire une rotation complète et de se pencher complètement vers l’avant, mais ne leur permet pas de se pencher sur les côtés.

4.0 :
Alors que les joueurs de la catégorie 4.0 peuvent se pencher vers l’avant et faire une rotation d’une manière similaire aux athlètes de la catégorie 3.0, ils peuvent également se pencher partiellement sur les côtés.

4.5 :
Les joueurs de cette catégorie sportive présentent le degré le plus bas de déficiences admissibles, et n’ont pas de restriction pour faire une rotation du tronc ou se pencher vers l’avant ou sur les côtés. Un athlète peut également se voir attribuer les catégories sportives 1.5, 2.5 ou 3.5. Le profil d’activité des athlètes classés dans ces catégories de demi-points correspond à un profil entre une catégorie inférieure et supérieure.

Équité entre les deux équipes
Chaque équipe de cinq joueurs peut uniquement avoir 14 points sur le terrain de jeu au même moment.

Renseignements supplémentaires

Renseignements supplémentaires