Galerie de photos


Aperçu sportif

Tout sport appelé à l’origine « Murderball » ne peut que susciter de l’enthousiasme.

L’objectif de ce sport mixte (des hommes et des femmes jouent dans la même équipe) est de marquer le plus de buts possible en portant, driblant ou passant le ballon derrière la ligne de but opposée. Dans ce sport qui se déroule à vive allure, les contacts entre fauteuils roulants sont permis et font partie du jeu. Les collisions sont fréquentes dans la mesure où les joueurs essayent d’arrêter leurs adversaires pour prendre le contrôle du ballon.

Le Canada a remporté la médaille d’argent aux Jeux paralympiques de 2012 à Londres et fera son apparition à Toronto en 2015.


Historique

Les origines du rugby en fauteuil roulant sont canadiennes. En 1977, un groupe d’athlètes de Winnipeg, au Manitoba, atteints de tétraplégie cherchait une option au basketball en fauteuil et souhaitait trouver un sport qui permettrait aux joueurs ayant des fonctions limitées dans leurs bras et leurs mains de participer. Ce sport s’appelait à l’origine « murderball ».

Le rugby en fauteuil roulant fait partie du programme paralympique depuis les Jeux de 2000 à Sydney.


Le sport

Le but du jeu est de marquer plus de buts que l’équipe adverse. Pour se faire, les joueurs portent, driblent ou passent le ballon tout en se déplaçant vers la zone de but adverse. Les buts sont comptés lorsque le joueur traverse la ligne de but de l’adversaire tout en étant en possession du ballon.

Le rugby en fauteuil roulant est ouvert aux joueurs qui ont des fonctions limitées ou inexistantes dans leur tronc et dans trois de leurs quatre membres


Terminologie

Faute
Obstruction illégale envers un autre joueur.


Classification

Comprend les types de déficiences suivantes:

Déficience physique


Catégories sportives

Les joueurs de rugby en fauteuil roulant sont classés dans l’une des sept catégories sportives suivantes en ce qui a trait aux déficiences physiques : 0.5, 1.0, 1.5, 2.0, 2.5, 3.0 et 3.5. Plus le chiffre est bas, plus la limitation à l’égard de l’activité est significative.

0.5: Les joueurs présentent une instabilité significative de l’épaule et des limitations dans la partie supérieure du bras et les mains. La plupart n’ont pas de contrôle de leur tronc ou de leurs jambes. Le joueur attrape généralement le ballon en l’appuyant sur ses genoux, et lance le ballon à l’aide d’une passe en cuillère.

1.5: Les joueurs présentent une meilleure stabilité des épaules et des bras et une meilleure fonction des poignets que les joueurs de la catégorie 0.5. Ils peuvent effectuer des passes au niveau de la poitrine, mais l’instabilité de leurs poignets rend la manipulation du ballon difficile.

2.5: Les joueurs ont une bonne stabilité des épaules et une bonne fonction des bras, et peuvent avoir un certain contrôle de leur tronc. Ils peuvent effectuer des passes au-dessus de la tête, attraper le ballon avec deux mains, et mieux manœuvrer le fauteuil roulant que les membres de l’équipe classés dans des catégories sportives inférieures.

3.5: Cette catégorie décrit la déficience la moins sévère pour le rugby en fauteuil roulant. Ces joueurs manipulent bien le ballon et peuvent se déplacer rapidement sur le terrain.

Équité entre les deux équipes
Le nombre total de points sur le terrain pendant une partie de quatre joueurs ne peut pas dépasser huit. 

Renseignements supplémentaires

Renseignements supplémentaires