Galerie de photos


Aperçu sportif

Pratiqué sur un terrain clos avec des spectateurs regardant à travers une vitre derrière un mur, le racquetball est un sport agressif et physique où les athlètes plongent, tournent, sautent et glissent fréquemment pour faire frapper la balle et marquer des points. Les hommes et les femmes participent aux compétitions en simple, en double et lors de compétitions par équipe où l’agilité et la créativité sont des traits marquants. Une fois que l’un des compétiteurs a mis la balle en jeu avec un service, toutes les surfaces du terrain, y compris le plancher et le plafond, font partie du jeu. Cela permet des coups avec des angles (certains atteignent 240 kilomètres/heure) qui semblent impossibles et encourage la défense et l’attaque acrobatiques.

Le racquetball fait partie du programme sportif panaméricain depuis les Jeux de 1995 à Mar del Plata, en Argentine. Le Mexique était omniprésent sur le podium en racquetball en 2011 à Guadalajara, remportant cinq des six médailles d’or dans le sport à domicile.

Le Canada, le Mexique et les États-Unis ont dominé aux Championnats du monde masculins et féminins; le niveau de jeu des nations panaméricaines est donc parmi les meilleurs au monde.


Historique

L’origine du racquetball, initialement baptisé « paddle raquets », remonte à 1949 au Connecticut où Joseph Sobek, professionnel de tennis et amateur de squash et de handball gaélique, cherchait un moyen de rendre le handball moins douloureux pour ses mains. Ce n’est qu’en 1968 que ce sport a adopté son nom actuel de racquetball.


Le sport

Le racquetball se joue sur un terrain fermé. Les matchs se disputent en simple, en double et même en équipe. Chaque partie débute par un service. Au service, la balle doit bondir au sol une fois avant d’être frappée de sorte qu’elle atteigne directement le mur avant et retombe au sol derrière la ligne courte, située à 6,1 m du mur avant. Lorsque la balle bondit derrière la ligne courte, elle est en jeu et le joueur ou l’équipe adverse peut la retourner.

L’objectif des adversaires est de retourner la balle au mur avant à tour de rôle. Contrairement au service, la balle en jeu peut frapper autant de murs que nécessaire, y compris le plafond, avant d’atteindre le mur avant, pourvu que la balle ne bondisse au sol qu’une seule fois.

Un point est inscrit lorsque le joueur ou l’équipe au service gagne l’échange.


Terminologie

Frappe tuée
Lorsque la balle frappe le mur à 10 cm ou moins au-dessus du sol, de sorte que l’adversaire ne peut la retourner au rebond.

Zone de service
Zone à l’intérieur de laquelle le serveur doit prendre position lors du service.

Ligne courte
La bordure arrière de la ligne courte se trouve à mi-chemin entre les murs avant et arrière.

Renseignements supplémentaires

Renseignements supplémentaires